Comme beaucoup d'autres, je suis plutôt fan de Patrick Burensteinas, ce  physicien et surtout authentique alchimiste contemporain. Nous régalant de vidéos illuminantes sur nombres de points, conférencier, auteur, il est aussi le créateur d'une technique de soin énergétique appelée La Trame issue dans les années 90 de son intense recherche. J'avais acheté il y a longtemps le livre relatant la naissance de cette technique ainsi que son aperçu pratique et j'y avais découvert une pratique dont la simplicité semblait aller de paire avec une belle efficacité. Aussi, lorsqu'une cliente ma révélée qu'elle était praticienne de La Trame, l'idée est naturellement venu d'en savoir plus, de l'interviewer après avoir reçu une séance.
Avant de laisser la parole à l'intéressée, mon petit compte rendu subjectif de la séance est des plus positifs. Le cadre est propice puisque la pièce de soin donne sur la baie de Ouémo, en rez-de jardin.  J'avais bien décelé que Clara avait une belle nature, axée énergétiquement sur l'aspect féminin divin-Mère du Monde et la confirmation m'en fut donnée lors de la séance. Si je devais qualifier sa touche coulée dans sa pratique de La Trame, je dirais extrême douceur enveloppant une grande et profonde puissance, celle-là même de la Mère Divine qui étreint ses enfants de son Amour pour les rectifier et les conduire vers la guérison intérieure…


la trame

Mystikalidonie : Commençons par le commencement, qu'est ce que La Trame ?
Clara Paquiry : C'est par définition un soin vibratoire qui sert à enlever le surplus d’émotions négatives, à faire recirculer les énergies jusqu'alors bloquées et surtout les informations dont le corps était privé à cause des divers nœuds. Un nœud est un vortex négatif empêchant toutes les cellules dans sa zone d'être informées correctement, voir d'être informées tout court. Le praticien ôte le nœud pour revivifier ladite zone de l'information nécessaire et ici on parle bien de l'information du corps lui-même. Je ne suis ici que canal, n'apportant rien de personnel, c'est le corps qui va légitimement se reparler à lui-même en ayant ses propres priorités. Pour user d'une métaphore musicale, je dirais qu'on réaccorde le violon de la tête aux pieds…
Les gens en mal-être qui viennent n'ont pas besoin de parler, se livrer ni de s'expliquer. Bien entendu, s’ils en ressentent le besoin, ils le peuvent mais ils n’ont qu’à s’installer confortablement et pendant 40 minutes, le nettoyage s’effectuera, car finalement ce n’est ni plus ni moins qu’un nettoyage énergétique. Ils sont dans une bulle dans laquelle leur corps se réaligne sur lui-même, se redonnant l'information dont il a besoin, dont il était privé. La séance est en soi un moment de détente mais ce qui ressort rapidement pour les gens après les séances c'est une certaine sérénité pérenne, offrant même un réel lâcher-prise sur leur situation bloquante et cette sensation d’être à nouveau maître de ses décisions. Et j’ai d’ailleurs été très surprise de voir à quel point ce point était récurrent. C'est donc une forme de libération, d’apaisement et de résolution intérieure qui s'opère.
La Trame s’avère être également très efficace sur les maux physiques tels que les douleurs diverses, les vertiges, les problèmes respiratoires…. Elle a fait ses preuves également pendant les cures de chimiothérapie. En effet, une Trame 2 jours avant et 2 jours après une séance de chimiothérapie permettent de diminuer considérablement les effets secondaires. Alors je tiens à préciser qu’en aucun cas la Trame se substitue à la médecine ou à un traitement mais peut être un soin en parallèle.

La Trame est structurée en une séquence énergique codée qu'on ne peut modifier. L'ordre précis enclenche une suite d'effets énergétiques. Une séance de Trame suit donc toujours le même protocole, divisé en 3 parties.
- la 1ère phase: celle  de putréfaction, où l'on décristallise.
- la 2ème phase: celle de  purification
- la 3ème phase: celle de la réalisation

Mystikalidonie : Il y a de nombreuses pratiques sur le marché, pourquoi avoir choisi la Trame ?
Clara Paquiry : J'ai moi-même été longtemps cliente auprès de divers thérapeute dans différentes méthodes - je me suis occupée de moi une bonne décennie pour régler mes propres problèmes - et j'ai enfin clôturé un gros chapitre. Je dirais donc que c'est une belle histoire de synchronicité. Même si je l'ai choisie, il faudrait plutôt dire qu'elle m'a choisi… et tout s'est enchainé ensuite naturellement, sans effort, signe d'un accord profond avec la technique. C'est la Trame qui m'a fait arrêter mon ancien job de Visiteuse Médicale et qui depuis a conduit ma vie, m'investissant tout autant que je m'investissais en elle. Les clients sont arrivés d'ailleurs facilement, sans que je fasse véritablement de la publicité.

Mystikalidonie : Combien de séances sont nécessaires ?
Clara Paquiry : Pour un travail assez complet, il est conseillé 4 séances espacées de 3 à 5 semaines. Les 2 premières séances nettoient 90% des nœuds mais à partir de la 3ème séance, on peut alors introduire 2 outils supplémentaires de la technique, à raison d'un outil par trame - donc un outil à la 3ème puis un autre à la 4ème. Ensuite, tout dépend du passif de chacun, de son quotidien, de son environnement… car nous nous créons des noeuds régulièrement, les autres nous créent des noeuds régulièrement donc il y a différents paramètres à prendre en compte.

Mystikalidonie : Qu'est-ce donc que cet " outil " dont vous parlez ?
Clara Paquiry : A la 3ème séance, on scanne la personne et si on sent des nœuds, on peut les enlever. Je peux aussi en tant que praticienne voir des couleurs  - souvent différentes de celles que voit la personne - qui correspondent à ce dont le corps a besoin. Alors j'introduit la couleur dans le corps, tirée depuis la « ligne du monde » autrement dit l'énergie de l'univers. Donc je canalise la couleur-énergie requise par le corps dans le corps pour le corps.

Mystikalidonie : Vous parlez de canalisation, cela implique donc votre reliance en amont à l'univers afin de canaliser l'énergie ou la couleur qui manque. Mais quid de ce que vous canalisez, comment garantir la bonne transmission dans le corps de la personne depuis un plan positif et supérieur ? Dès lors qu'on s'introduit dans le système énergétique de quelqu'un, il est important que le praticien fasse un vrai travail quotidien sur lui. Beaucoup - même de bonne foi - s'improvisent malheureusement thérapeutes et font des dégâts sur les gens inconscients, souvent pas assez sensibles…
Clara Paquiry : J'insiste, oui, je ne suis qu'un canal. Quant à votre question légitime sur la qualité de ce qui est canalisé, sachez que je m'ancre toujours avant - ne serais-ce que pour se protéger - et je médite chaque matin, me reliant avec gratitude à l'univers et à mon guide. Cela relève pour moi d'une nécessité pour bien accomplir ma pratique. Il est vrai que dans la Trame ou ailleurs, tout le monde n'a pas forcément la même qualité vibratoire et que je ne me confierais à n'importe qui non plus…

Mystikalidonie : Vous avez dit ôter les nœuds, voudriez-vous expliciter plus avant cette formule vague ?
Clara Paquiry : Retirer un nœuds consiste - lorsque je scanne - à sentir et détecter une zone négative, ressemblant à une grosse "betterave". Il s'agit de creuser autour, de l'attraper, d'en déterrer les "racines" et de les renvoyer à l'univers, sans oublier de colmater la zone en la remplissant d'énergie de l'univers.

Mystikalidonie : D'après ma compréhension à la lecture du livre, le nom de La Trame a un rapport avec le canevas énergétique dans le corps. Mais quand vous dites être reliés à l'univers, n'est-ce pas que vous êtes reliés à la trame de la planète et que la séance consiste en fait à réaligner la trame (énergétique) du corps sur la trame du monde ?
Clara Paquiry : Effectivement, cela a du sens et semble pertinent… On recalerait donc le corps sur une onde/vibration de la Terre qui dès lors réorganiserait la structure corporelle, faisant alors sauter naturellement les nœuds, sur tous les plans… C'est une façon de l'expliquer. En attendant, je reste toujours bluffée par cette technique et voyant la beauté des résultats sur les gens depuis un certain temps, j'ai arrêté de surmentaliser le processus et de douter de l’ampleur de son efficacité. Je trame désormais en pleine conscience et confiance. D'ailleurs, j'observe combien je me sens bien quand je trame, tant pendant qu'après, car de constater le bienfait de la technique, de savoir que j'ai fait du bien me fait du bien.

Mystikalidonie : Encore merci pour cette belle séance et vos paroles sincères.

Clara Paquiry : 76 96 56
Prix : 4000 f

clara