Si l'on considère que ce qui entrave le retour de l'âme dans son véhicule est surtout un manque d'énergie à cause de l'emprise de l'ego, nous pouvons estimer que le but de l'âme est donc de soustraire à ce dernier les bastions sur lesquels il campe, solidement arrimé. La guerre est longue, les batailles nombreuses, les épreuves et les bastions sont légions. Il s'agit pour l'âme de recouvrer son statut légitime sur ce temple et de soumettre cet ego mutin à son service, comme un vassal éduqué reconnaît enfin la légitimité de son Roi.
L'énergie qui était engagée au service de l'ego pour ses besoins égoïste, est peu à peu libérée pour être affectée, à quelques chose de plus élevé, en rapport avec la dimension supérieure de l'âme. L'ego qui en bénéficie de moins en moins voit son autorité progressivement sapée. Mais attention, le bougre est rusé et cherche à reconduire sa main mise par tous les moyens ou du moins à retarder sa chute...

Du point de vue de la PMT, j'ai pu observer dans les premières séances, chez les gens moyennement inclinés dans un travail sur eux mais néanmoins désireux d'évoluer, que la transmutation opérait  d'une certaine façon. Il s'agit pour l'âme de récupérer ce qui est immédiatement gaspilleur d'énergie  pour elle et le plus profitable à l'ego. Et cela concerne bien sûr notre personnalité et ses multiples facettes. La déperdition s'opère au travers du maintient de notre image, de nos images, de cette identité que l'on entretient par tous les moyens. Et parallèlement, la personnalité s'oublie dans la pratique de tout un tas d'activités souvent inutiles ou stériles en rapport avec cette identité. La boucle est bouclée et la trappe refermée.

Que cette personnalité soit héritée, construite, en évolution, plurielle... il s'agit pour l'ego de continuer de manifester "ce quelque chose qu'il affirme être aux yeux du monde". Le temps et l'énergie engagés dans le maintient de cette représentation auprès des autres et de soi-même assurent de ne pas laisser grand chose pour voir ailleurs... Il faut conserver, entretenir, reconduire voir peaufiner cette forme à laquelle on est attaché comme étant nous même! Et l'ego continue son jeu d'hypnotiseur et le filet du "je" nous assèche toujours plus. Vidé d'énergie à protéger cette mascarade -souvent inconsciemment- nous passons notre vie proprement dévitalisé sans pouvoir nous tourner vers ce qui est vraiment essentiel.

On pourra objecter que l'ego laisse de l'énergie pour de nombreuses réalisations mais ce que nous cherchons va au-delà de ce spectre égoïste! Nous voulons être affranchi de son dictat, nous voulons la liberté totale et le trésor promis de tout temps à l'Homme ! Il en va donc d'un désengagement de cette personnalité illusoire, de ses besoins de paraître qui nous pompe, de ses désirs égoïstes karmiquement funestes, qui nous enchaînent en retour par une nouvelle déperdition d'énergie. La guerre pour l'énergie dans le monde n'est qu'un reflet de cette guerre intérieure, contre ce vampire de l'ego et ses différentes ramifications qui nous dévitalisent.

Les enseignements parlent d'une quote part d'énergie individuelle qui nous est attribuée naturellement à la naissance. Celle-ci est rapidement accaparée pour nous laisser comme des zombies, avec juste de quoi survivre et continuer d'engraisser celui en nous qui fait sa loi. La PMT donne à l'âme dans un premier temps, le moyen de taper directement dans ce soucis de paraître coûteux en énergie. Les gens notent -ou pas- qu'ils sont plus authentiquement eux-mêmes, plus légers, que les obligations de leur "je" se réduisent. En étant plus dans l'être sans se soucier de cette personnalité et de ses rapports avec le monde, il libèrent une énergie jusque là soustraite pour une fonction futile. Si rien ne ce perd et que tout se transforme, cette énergie qui revient peut être réaffectée à quelque chose de plus élevée. Plus les séances s'enchaînent, plus la personnalité est élaguée de ses noeuds, de ces travers, de ses obsessions, de ses peurs pour en faire une forme adéquate au service de l'âme, qui pourra s'en servir alors comme d'un véhicule ad hoc.

Tant que ce premier stade n'est pas purifié, que la personne n'est pas libérée des éléments les plus grossiers de cette tyrannie du "je" qui se montre et se revendique, l'âme fournit les mémoires constitutrices de cette personnalité à transmuter. Et comme nous avons eu des milliers d'incarnations, notre stock est conséquent! Tandis que dans le circuit classique de la Nature, nous avançons doucement par l'épreuve et la prise de conscience plus ou moins bien comprise, la grâce radicale de la PMT, offerte pour cette période de transition au Nouvel Age, permet de solder les comptes avec le feu de la transmutation. Ensuite, la PMT passe aux niveaux plus profonds et trouve une assistance avec la FAA pour nous amener à nous révéler en tant que ce que nous sommes vraiment...

cristal_skull_PMT_R___copie